Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aimé Césaire, dorsale bossale.

il y a des volcans qui se meurent

il y a des volcans qui demeurent

il y a des volcans qui ne sont là que pour le vent

il y a des volcans fous

il y a des volcans ivres à la dérive

il y a des volcans qui vivent en meutes et patrouillent

il y a des volcans dont la gueule émerge de temps en temps

véritables chiens de la mer

il y a des volcans qui se voilent la face

toujours dans les nuages

il y a des volcans vautrés comme des rhinocéros fatigués

dont on peut palper la poche galactique

il y a des volcans pieux qui élèvent des monuments

à la gloire des peuples disparus

il y a des volcans vigilants

des volcans qui aboient

montant la garde au seuil du Kraal des peuples endormis

il y a des volcans fantasques qui apparaissent

et disparaissent

(ce sont jeux lémuriens)

il ne faut pas oublier ceux qui ne sont pas les moindres

les volcans qu’aucune dorsale n’a jamais repérés

et dont de nuit les rancunes se construisent

il y a des volcans dont l’embouchure est à la mesure

exacte de l'antique déchirure.

« Dorsale bossale » in Moi, laminaire... de Aimé Césaire © Éditions du Seuil, 1982, extrait du recueil Cadastre suivi de Moi, laminaire... disponible aux Éditions Points (2006).

 

 

Volcan. Jack Guerrier photographie son téléviseur, 2017.

 

 

Tag(s) : #photo, #Arte, #poésie

Partager cet article

Repost 0