Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les blessés du balcon

Un drame et derrière ce drame, un autre drame. Le balcon qui s’effondre, une victime atteinte dans sa chair, son intégrité physique engagée. Les émotions légitimes et la curiosité insatiable du public qui cherche à savoir, à comprendre. Que devient cet homme hospitalisé de nombreuses semaines à Strasbourg ? Qui s’en soucie ? Le balcon qui tombe, les étais apparaissent qui défigurent mais qui soutiennent. Derrière le visible, l’invisible. La recherche de la vérité, des coupables, des responsables, le décret de péril, il y a danger. Derrière les premières évidences de la défaillance, les défaillants, les autres victimes, nombreuses. Le résumé est cruel : on doit payer, pour remettre sur pied. Et les victimes paient, les victimes visibles et invisibles. Derrière le bel immeuble ravalé vivent ou survivent les victimes, économiques celles-là. Le salon de coiffure qui survit, qui peine. On lui demande l’impossible, les loyers, les charges et encore le paiement du montant des travaux ? Impossible demande la prise en charge des travaux, elle incomberait au propriétaire, une victime lui aussi qui s’en prend à sa locataire. La justice tranchera. Mais dans l’attente, la victime économique derrière la façade défigurée tente d’exister. Le calicot pour rester visible qu'elle réclame en vain. Elle connaît son métier la coiffeuse, elle coupe, elle teint, elle coiffe avec tout son savoir et son talent, pourtant elle est en difficulté. Alors, pour que la solidarité ne soit pas un vain mot, soutenons-là. En plus, faisons-nous plaisir avec une belle coupe.

Jack Guerrier 2017

Salon de coiffure Adam Sarah, 42  esplanade Leclerc,  Mers les Bains.

Tél 02 35 50 81 04

photo Jack Guerrier 2017.

Tag(s) : #photo, #chronique, #balcon Mers les Bains, #salon de coiffure Adam Sarah, #urgence solidarité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :