Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand j’ai commencé ce blog juste une semaine après l’attentat de Charlie Hebdo, je n’imaginais pas qu’il y en aurait beaucoup d’autres aussi atroces et que les djihadistes perpétraient un attentat à Berlin le jour de la parution du 500ème article. Les artistes se posaient la question après les camps de concentration : Nous ne pouvons pas peindre comme s’il ne s’était rien passé, comment continuer ? Comment l’art peut-il interroger notre monde ? L’organisation systématique de la déportation, de la destruction de millions de vies humaines avaient bouleversé les équilibres du monde. Il y avait avant et après. Et maintenant ? Il n’y a rien de comparable : on détruit des villes, des nations, on massacre des civils, les grands de ce monde font une partition de notre monde. Les médias racontent et filment, nous regardons et nous sommes bien obligés par le quotidien. Pouvons-nous encore nous révolter, nous insurger, hurler contre ? Le tourbillon de la vie et de la mort nous entraine vers le centre de nous-mêmes, nous sommes tels que dans les nouvelles d’Allan Edgar Poe, impuissants à contraindre l’advenir.

Jack Guerrier 2016

Saut dans l'espace, Karel Appel 1953. Collection Berardo, Bélem, Portugal. Photo Jack Guerrier 2016

 

Tag(s) : #photo, #chronique

Partager cet article

Repost 0